Accueil du site > Régions > San Gerardo de Dota et Chirripo

 

LES CORDILLÈRES DU SUD : San Gerardo de Dota, Boruca et le Chirripo

La cordillère de Talamanca possède de nombreux sommets à plus de 3 000 mètres d’altitude dont le plus haut, le Chirripó, culmine à 3 820 mètres.

La région abrite aussi le magnifique « Parc International de La Amistad », le plus grand du pays où vivent encore les grands félins d’Amérique Centrale, tels que le jaguar ou le puma.

Au sud du Cerro de la Muerte (littéralement : montagne de la mort), appelé ainsi en hommage aux paysans morts de froid lors du transport de leurs récoltes jusqu’à San José, se trouve San Gerardo, un petit village rural situé dans la vallée de Dota, réputée pour l’observation d’oiseaux, et plus particulièrement pour celle du Quetzal resplendissant.

Par ailleurs, les tribus indigènes Boruca, Cabécar et Guyamín vivent dans les villages isolés de la région. Peut-être aurez-vous la chance d’en rencontrer et de discuter avec eux !

Enfin, situé à une altitude de 2 000 à 3 000 mètres d’altitude, le parc Los Quetzales est sillonné de torrents et de lacs, et offre de nombreuses possibilités de randonnées.

 

TREKS ET ASCENSIONS

-  CERRO CHIRRIPO – point culminant du Costa Rica
Ascension du Chirripo au Costa Rica
Le Parc National Chirripo, avec un total de 50 150 hectares, est situé au cœur de la Cordillère de Talamanca. 263 espèces d’amphibiens et de reptiles ainsi que 400 espèces d’oiseaux (dont le « Quetzal » resplendissant) ont été répertoriés dans ce parc, où l’on observe la plus grande concentration de tapirs du pays. On y a également recensé des jaguars, des pécaris et un grand nombre de singes. L’ascension du Mont Chirripo, le plus haut sommet de toute l’Amérique Centrale, n’est pas une mince affaire. Il s’agit de gravir3 819 mètres… et on a relevé des températures jusqu’à - 9° au sommet !

 

-  LA AMISTAD – réserve de biosphère

Déclaré par l’UNESCO Patrimoine de l’Humanité, le Parc International La Amistad protège des territoires couvrant une partie du Costa Rica et du Panama, d’où son nom. Ce Parc est considéré comme le système montagneux de forêt tropicale le plus étendu du pays. Sa superficie inclut des forêts humides, pluviales et nuageuses. Grâce à sa grande biodiversité, il comprend un nombre extraordinaire d’habitats, conséquence des différences d’altitudes, de sols, de climats, et de topographies.

 

 

FAUNE ET FLORE TROPICALES

-  ORNITHOLOGIE – Observation du Quetzal
Observation du quetzal resplandissant dans les montagnes de San Gerardo de Dota au Costa Rica {JPEG}
Présent uniquement en Amérique centrale, le quetzal est considéré comme l’un des plus beaux oiseaux tropicaux du monde. Il réside dans la forêt de nuages entre 1.500 et 3.000 mètres d’altitude. Comme son habitat n’est pas facile d’accès et qu’il est très craintif, il est très difficile à observer. La chance et la patience sont les seules clés de succès pour son observation. C’est à San Gerardo de Dota, au fond de la vallée escarpée du Rio Savegre, que l’on a le plus de chances de l’observer.

 

-  SAN GERARDO DE DOTA – nature et randonnée
Trek et randonnée au Costa Rica
Les rives du Rio Savegre et les flancs abrupts du massif de Talamanca ont longtemps rendu la région inaccessible. Aujourd’hui, au sud du Cerro de la Muerte, San Gerardo de Dota est un petit village rural réputé pour l’observation de montagne, et plus particulièrement du Quetzal resplendissant aux abords du Parc National de Los Quetzales. Situé à une altitude de 2 000 à 3 000 mètres d’altitude, le parc est sillonné de torrents et de lacs, et offre de nombreuses possibilités de randonnée.

 

-  LAS CRUCES – station biologique

L’un des premiers centres mondiaux de recherche et de pédagogie tropicales est géré par l’Organisation des Etudes Tropicales (OTS). Il est situé au cœur d’une forêt de moyenne altitude de 235 hectares, dans laquelle 10 km2 donnent accès à une incroyable diversité d’oiseaux et de mammifères. La réserve est ensevelie sous les nuages qui alimentent la multitude de fougères, palmiers, orchidées, broméliacées et plantes ornementales des Jardins Botaniques Wilson, crées par le paysagiste brésilien Roberto Burle-Marx. Les couleurs sont éclatantes.

 

 

TRADTIONS CULTURELLES

-  BORUCA – Culture et tradition
Indiens Boruca et Los Diablitos - Terra Caribea Costa Rica
Les Boruca vivent sur leurs terres ancestrales dans les collines de la vallée de Terraba. Ils sont réputés pour les masques en balsa d’animaux fantastiques, qu’ils portent lors de la Fiesta de los Diablitos La Fiesta de los Diablitos se déroule à Boruca du 31 décembre au 2 janvier, dans le sud du Costa Rica, et à Curré, du 5 au 8 février. Lors du " Jeu des Petits Diables ", les hommes se couvrent de leurs masques, et durant trois jours et trois nuits miment une lutte effrénée contre le conquistador espagnol, symbolisé par une effigie de taureau. La fête se termine avec la crémation du taureau vaincu, et le partage des restes de la victime entre tous les habitants Borucas.