Le surf au Costa Rica

Des vagues parfaites, des spots puissants, une température agréable dans l’eau, des plages infinies… Le Costa Rica est certainement un paradis pour les surfeurs du monde entier. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si l’on surnomme le Costa Rica le « Hawaï de d’Amérique Latine ». C’est sûrement dû à « The Endless Summer 2 » (« Chasseurs de Vagues »), un film réalisé en 1994 par Bruce Brown, qui fait l’éloge des spots de surf et de la qualité des vagues du Costa Rica.

Mais revenons tout d’abord sur les origines de ce sport de glisse. Né il y a au moins 300 ans à Hawaï, ce sport consiste à « trouver un good spot et rider la wave, debout sur ta board » (comprenez simplement : trouver un bon coin pour se laisser porter par une vague en se tenant debout sur sa planche).

Nous proposons des séjours de surf tous niveaux, notamment sur la côte Pacifique. Afin de choisir nos spots préférés, nous nous sommes basés sur 3 critères : le type et la qualité des vagues, la plage, la ville à proximité.

Si vous hésitez, n’hésitez pas à consulter le site http://www.wannasurf.com/ pour vous aider à choisir ! Pour connaitre de nouveaux spots et les conditions météorologiques actuelles pour surfer rendez-vous ici : Magic Sea Weed

 

LES SURFEURS COSTARICIENS CÉLÈBRES

 

Le pays compte de nombreuses stars de la discipline dont au moins deux courent sur les circuits mondiaux : Né et élevé dans le petit village de Pavones, Noe Mar McGonagle est un costaricien de 19 ans. Ayant grandi dans une famille de surfeurs, Noe Mar est tombé amoureux de cette discipline dès qu’il a eu l’âge de monter sur une planche. Le 7 juin 2016, il a remporté la médaille d’or de l’Open masculin des ISA World Surfing Games, qui s’est déroulé sur la plage de Popoyo au Nicaragua. Si vous souhaitez en savoir plus sur cette compétition, n’hésitez pas à consulter l’article sur les ISA Word Surfing Games, sur le blog de Terra Caribea.

Vidéo de Noé Mar McGonagle en train de surfer
Mais n’oublions pas sa sœur Leilani également professionelle de cette discipline !

 

Carlos Muñoz est également un surfeur professionnel de 22 ans. Contrairement à Noé Mar, il a commencé à surfer à l’âge de 10 alors, alors qu’il ne savait même pas nager. Après quelques compétitions en catégorie junior, il devient le premier costaricien à participer à une épreuve du Championship Tour, organisé aux Etats-Unis.

Vidéo de Carlos Muñoz en train de surfer

LES MEILLEURS SPOTS DE SURF ET LES PLUS BELLES VAGUES

 

LES CARAÏBES

Playa Salsa Brava, Cahuita, Puerto Viejo de Talamanca, Playa Cocles

Plutôt réservée aux surfeurs expérimentés, la côte Caraïbe peut vite s’avérer dangereuse. Puerto Viejo de Talamanca est un petit village de pêcheurs, coincé entre la forêt tropicale et les eaux cristallines de l’atlantique. On retrouve dans ce village, de novembre à avril, la vague « Salsa Brava« , la plus haute et puissante du Costa Rica (uniquement pour les experts).

Depuis Puerto Viejo, vous pouvez atteindre diverses plages telles que Playa Negra et Playa Cocles, ou bien un petit peu plus loin, Cahuita et Playa Salsa Brava. Pour les surfeurs débutants, nous recommandons Playa Cocles.

 

LE GUANACASTE, PACIFIQUE NORD

Naranjo, Playa potrero grande

Naranjo et Playa Potrero grande se situent toutes deux au sein du Parc National Santa Rosa, dans le Guanacaste. Naranjo n’est pas un secret pour les amateurs de surf, c’est ici où se trouve la fameuse « Roca Bruja » du parc national. Zone isolée dans l’espace protégé et adapté pour le camping, vous pourrez y observer la biodiversité locale tout en domptant les vagues. Ce petit coin de paradis isolé est parfait pour les surfeurs de bon niveau et en quête d’aventure.

Mais aussi…

Playa Tamarindo, Playa Negra, Playa Junquillal

Accessibles aux débutants, Playa Tamarindo est un excellent moyen d’appréhender les grandes vagues. Cependant, les surfeurs expérimentés pourront s’amuser et tenter de réaliser des figures. Lors de la marée basse, des vagues droites de reef parfaites déferlent sur la Playa Negra.

 

LE SUD DE LA PÉNINSULE DE NICOYA

Santa Teresa

Dotée d’une renommée internationale, Santa Teresa est réservée aux surfeurs de niveau intermédiaire à expert. Plusieurs boutiques de location de planches de surf et grands hôtels sont situées à Salinas, la petite ville à côté de la plage. La plage est également connue car elle est un important site de nidification des tortues luth.

 

LE PACIFIQUE CENTRAL

Playa Jaco, Playa Hermosa

Important “hub” de surfeurs au Costa Rica, Jaco est une ville assez touristique permettant d’atteindre plusieurs autres plages situées à proximité. Ainsi, on peut par exemple surfer à Jaco le matin puis se rendre à Playa Hermosa (7km) pour l’après-midi. Le soir, pourquoi ne pas sortir boire un verre dans le centre-ville de Jaco, dans l’un des nombreux restaurants ou bars de la ville.
A Playa Hermosa se trouve un beach break d’environ 7 kilomètres de long, où affluent les vagues multi pics.

 

LE PACIFIQUE SUD

Pavones

Ce petit village est réputé pour avoir la « deuxième plus longue gauche du monde ». D’ailleurs, c’est sur cette plage que Red Bull a filmé Robby Naish en train de surfer une vague pendant 2 minutes et 15 secondes, parcourant ainsi 1 kilomètre. Cet endroit est recommandé pour les surfeurs expérimentés.

 

Découvrez notre article ci-dessous pour connaître les conseils d’une amatrice de surf !

 

Du surf au Costa Rica, oui !

Laura Grenouillet, conceptrice voyage au Costa Rica
Jenna Forrest conceptrice voyage
?