Terra Caribea – Costa Rica » Guide activités » Plongée

LES MEILLEURS SPOTS DE PLONGÉE SOUS-MARINE et SNORKELING

Le Costa Rica est devenu l’une des destinations internationales les plus prisées, notamment pour la plongée sous-marine et le snorkeling, ainsi que pour son incroyable biodiversité (le pays abrite 6% de la biodiversité mondiale !). D’ailleurs, la preuve en est qu’il y a quelques années, les lecteurs du magazine Rodale’s Scuba Diving ont élu la côte Pacifique comme étant l’une des 5 meilleurs destinations au monde pour les plongeurs expérimentés.

Au Costa Rica, ce sont raies Manta, barracudas, requins, tortues de mer et récifs de coraux qui évoluent paisiblement dans une eau oscillant entre 24 et 27ºC. Même s’il est possible de faire de la plongée toute l’année, le meilleur moment est durant la saison sèche, c’est-à-dire de Novembre à Avril.

OÙ FAIRE DE LA PLONGÉE AU COSTA RICA ?

 

Péninsule d’Osa – Isla del Caño

Ile très protégée du Costa Rica, l’Isla del Caño est un véritable joyau de la nature. Afin de la préserver le mieux possible, l’accès par jour est limité. Il est possible d’y pratiquer soit la plongée en bouteille, soit le snorkeling. On y croise souvent des petits requins à pointe blanche, des bancs de barracudas, des mérous, des idoles mauresques et des poissons globes. Dotée de récifs coralliens peu profonds, l’Isla del Caño est un véritable sanctuaire sous-marin. Plongez dans les zones autorisées et admirez la faune et la flore sous-marine : coraux, langoustes, poissons, tortues, raies, murènes… Il arrive même que des carangues, des dauphins et baleines évoluent dans les eaux du large de l’île.

 

 

 

 

Golfe de Papagayo – Islas Murcielagos

Composant la partie nord du Parc National de Santa Rosa, les îles Murciélagos sont un véritable paradis pour les plongeurs expérimentés. Attention cependant aux vagues et aux courants forts imprévisibles. Il n’est pas rare d’y apercevoir des dorades, maquereaux, espadons, raies léopards, raies Manta ou bien des bancs de requins taureaux ! C’est sûrement pour cela que l’on compare souvent ce site à l’île Coco !

 

 

 

 

 

Pacifique Sud – Parc National Marino Ballena

Composé de 3 petites îles baptisées “Las tres hermanas” (Les trois sœurs), l’île de la Ballena forme la plus grande barrière de corail de la côte Pacifique de l’Amérique Centrale. Poissons-perroquets, baleines, dauphins, poissons-papillons, tortues et étoiles de mer sont visibles dans les eaux du parc national Marino Ballena.

 

 

 

 

 

 

Nord de la péninsule de Nicoya – playa Ocotal, Hermosa , Coco

Nous vous recommandons de faire un tour à Playa Coco, où plusieurs clubs de plongée proposent un bon rapport qualité-prix. Même si les coraux ne sont pas incroyables, vous pourrez y croiser une forte densité d’espèces marines. Dans cette région du Costa Rica, il est souvent possible d’apercevoir des raies manta et des requins.

 

 

 

 

 

 

Sud de la péninsule de Nicoya – Isla Tortuga

Réputé pour ses plages paradisiaques, l’isla Tortuga est également un bon spot de snorkeling, étant donné la beauté des récifs coralliens et des poissons qui se trouvent à proximité de l’île. Idéal pour une sortie à la journée depuis Santa Teresa, Montezum, ou même Puntarenas.

 

 

 

 

 

 

Côte Caraïbe – Cahuita, Puerto Viejo, Manzanillo

Se différenciant sur plusieurs points de la côte Pacifique, la côte Caraïbe n’abrite pour le moment pas beaucoup de spots de plongée, cependant, les rares qui s’y trouvent parviennent à se distinguer. De ce côté-ci du pays les poissons sont plus colorés et les eaux recèlent de petits récifs coralliens. De plus, la visibilité est généralement meilleure dans les Caraïbes, surtout s’il ne pleut pas et que la houle est faible !
Dans le Parc National de Cahuita, le snorkeling est autorisé, contrairement à la plongée bouteille. Accédez à la plage puis nagez quelques minutes pour atteindre un joli récif corallien et voir poissons perroquet et langoustes.

 

 

 

 

Isla del Coco

Située à plus de 500 kilomètres au sud-ouest du Costa Rica, le Parc National de l’île Coco incarne le mythe absolu de l’île vierge. Pour l’anecdote elle aide à délimiter la frontière entre le Costa Rica et l’Équateur ! Inhabitée, elle a obtenu le statut de site du Patrimoine Mondial de l’UNESCO en 1997. Il est impossible de séjourner sur place et seul quelques bateaux sont autorisés pour organiser des séjours longs de plongées sur place. Les fonds sous-marins de l’île coco abritent un faune marine d’une richesse connue dans le monde entier !