Accueil du site > Blog > Tourisme > A la recherche de la baleine à bosse

A la recherche de la baleine à bosse

JPEG - 37.4 ko
Baleine à bosse
Baleine à bosse

En 2011, encore lycéen, j’ai eu l’occasion de visiter les eaux du Pacifique avec la famille de ma meilleure amie. Le cap sur le sud, avec un seul but : partir à la recherche de la baleine à bosse. Bien que mon village d’enfance se trouve juste à côté de l’Océan Pacifique, il aura fallu attendre ce jour-là que j’ai eu la chance de découvrir ce sanctuaire de nature.

Un beau matin d’août, nous sommes partis de bonne heure pour traverser le Mont de San Juan qui sépare mon village de la côte. D’une hauteur très modeste, mais d’une exubérance indubitable, le Mont de San Juan nous transporte à la hauteur des nuages dans un décor féérique, entre plantes à feuilles géantes et oiseaux de toute sorte. En descendant de la montagne on découvre des villages bucoliques, des maisons perdues dans le pâturage et pour faire honneur aux contrastes du pays : une église de style néo-classique.

Et voilà que se dévoile : l’imposant Océan Pacifique. Sur les rochers d’Amancio, les oiseaux marins guettent les alentours à la recherche du repas matinal ; et nous, nous nous arrêtons en quête de petit déjeuner avant de continuer notre route vers Sierpe. Des œufs brouillés, un peu de pinto, des bananes frites et surtout un bon café noir pour récupérer nos forces. Devant nous rien que l’océan.

A Palmar Norte, une piste rectiligne s’enfonce dans une exploitation de palme d’huile. Quelques kilomètres plus loin, le village de Sierpe, port qui rejoint par la mer la partie extérieure de la Péninsule d’Osa et les îles environnantes. Départ en bateau. Le trajet se fait en deux parties : la première partie par le transit sur les eaux du fleuve de Sierpe dans un cadre quasi amazonien ; la deuxième dans les alentours de la Péninsule d’Osa et de l’Isla del Caño où l’on va trouver des baleines à bosse dans leur habitat naturel.

JPEG - 56 ko
Départ de Sierpe
Départ de Sierpe

Quelques kilomètres à voguer sur la mer ont suffi pour trouver la première baleine accompagnée de son baleineau à ses côtés. Moteurs éteints, le temps de nous poser devant ce spectacle naturel et contempler la beauté de ces mammifères géants. Le soleil sur nous, la mer d’azur nous berce et sur l’horizon ce duo complice s’éloigne en sautant.

JPEG - 117.6 ko
Baleine à bosse avec son baleineau
Baleine à bosse avec son baleineau

Après cette rencontre de rêve, nous avons continué notre parcours maritime suivant la trace des baleines voisines. Sur le trajet, un petit dauphin a nagé après notre embarcation d’un air ludique comme s’il s’agissait d’une course.

JPEG - 36.8 ko
Dauphin à Osa
Dauphin à Osa

Petite halte à Isla Violin pour un déjeuner sur une plage déserte. Le soleil de midi nous plonge dans une sieste au son des vagues lointaines. Au réveil, l’arôme du café frais nous redonne de l’énergie pour continuer notre exploration de la Péninsule d’Osa.

JPEG - 40.2 ko
Arrivée à Isla Violines
Arrivée à Isla Violines

L’après-midi, nous avons visité l’Isla del Caño dont ses alentours représentent le plus grand récif corallien du Pacifique. Nous avons profité de cette visite pour découvrir les fonds sous-marins avec masque et tuba. Il n’y a pas de mots pour décrire la beauté de cet endroit. Des poissons de toutes les couleurs se perdent dans l’un des récifs les plus vigoureux du Costa Rica.

JPEG - 127.8 ko
Récif corallien Isla del Cano
Récif corallien Isla del Cano

Après cette pause, nous sommes rentrés à Sierpe pour reprendre la route vers notre village. Une journée d’exploration et de découverte qui restera pour toujours gravée dans ma mémoire. Et vous, êtes-vous prêts pour partir à la recherche des baleines à bosse pendant la saison de baleines ?

- Rendez-vous ici pour plus d’ifos sur la Péninsule d’Osa

- Découvrez ici notre séjour plongée au Costa Rica.