Accueil du site > Blog > Sport > Sea, Surf & Fun

Sea, Surf & Fun

Le 7 juin dernier se sont achevés les « ISA World Surfing Games », c’est-à-dire les championnats du monde de l’International Surfing Association. Ils se sont déroulés durant 1 semaine sur la plage de Popoyo au Nicaragua, un spot de surf au rayonnement mondial. En effet, la qualité des vagues qui y déferlent et le climat tropical font de cet endroit un véritable paradis pour les surfeurs et accros de la glisse.

La 52ème édition du concours a réuni plus de 150 des meilleurs surfeurs du monde, dans le but de concourir non seulement en équipe nationale, mais également en individuel. Ainsi, ce sont 27 pays qui étaient représentés, mais malheureusement pas de Français à l’horizon, comme depuis 4 ans... A croire qu’ils sont au bout du rouleau !

Mention spéciale pour le Costa Rica, qui a surfé sur le haut de la vague durant tout le weekend !

JPEG - 22.4 ko
Le Costa Rica au championnat de l’ISA

Concernant le concours par équipe, la team du Costa Rica est devenue championne du monde pour la première fois de toute l’histoire. Selon le classement officiel du mondial de l’ISA, le Costa Rica a terminé en tête avec 3940 points, suivi de près par le Pérou (3740 points) et par l’Australie (3730 points).

Et grâce à la fratrie McGonagle, la victoire du pays ne s’arrête pas là ! Le Costaricien Noe Mar McGonagle (19 ans), grand espoir du surf mondial a décroché la médaille d’or de l’Open masculin. Sa petite sœur, Leilani McGonagle (15 ans), a quant à elle remporté la médaille d’argent de l’Open féminin.

“Je ne l’ai pas fait pour moi mais pour mon pays. Le Costa Rica est un petit pays mais nous avons un grand cœur et un public exceptionnel. Je dédie ce titre à nos supporters”, a commenté Noe Mar McGonagle.

JPEG - 33.4 ko
Et un double "cheeeeeeese" pour la famille McGonagle !

C’est donc avec 3 médailles que le Costa Rica rentre fièrement chez lui. Bravo !

Le Costa Rica avait accueilli l’évènement en 2009 sur la playa Hermosa à Jacó, et souhaiterait à nouveau être le théâtre de la compétition en octobre 2016. Patience en attendant le verdict !

Si pour vous le canard est autre chose qu’un palmipède à bec plat et que vous souhaitez venir dompter les vagues de la région, pourquoi ne pas vous laisser tenter par un de nos surf trip ? Nan ? Mais à l’eau quoi !