Accueil du site > Blog > Société > San José, objectif Mars !

San José, objectif Mars !


Ouvert en 2005, le planétarium de San José célèbre cette semaine les 10 ans de sa création. Ainsi, pendant cinq jours, le planétarium organise des activités ludiques permettant aux enfants et aux adultes de percer les secrets de l’Univers tout en s’amusant.
Depuis sa création, le planétarium de San José a accueilli plus de 120 000 personnes, venues assister à des expositions, des activités ou des conférences scientifiques, qui en sont ressorties avec des étoiles plein les yeux.

L'entrée du planétarium de San José

Situé dans le département de recherche de l’université du Costa Rica à San José, le planétarium accueille des professionnels qui étudient l’astronomie, l’astrophysique et les sciences de l’espace en général.
Lela Taliashvili, coordinatrice du Planétarium, est convaincue que cet endroit remplit une importante mission éducative, informative et scientifique. Pour preuve, des ateliers sont réalisés dans les écoles du pays, grâce au travail de la communauté universitaire de l’Université du Costa Rica.

Tout cela démontre donc un certain intérêt de la part des costariciens pour l’espace. D’ailleurs, Franklin Chang Diaz en est le meilleur exemple, cet astronaute et physicien Tico est connu dans le monde entier pour avoir développé, avec son équipe de scientifiques, VASIMR (Propulsion Magnéto-Plasmique à Impulsion Spécifique Variable) : un propulseur spatial à plasma, permettant de réaliser des voyages dans l’espace de longue distance, à une vitesse encore jamais atteinte.

L'astronaute et physicien Franklin Chang Diaz

En plus de la NASA, beaucoup d’autres organisations contribuent au programme VASIMR. Dans le but d’accélérer le développement et la commercialisation des moteurs VASIMR, Chang Diaz a fondé l’entreprise AD Astra Rocket, aujourd’hui basée à Houston (États-Unis) et dans le Guanacaste (Costa Rica).

Les technologies actuelles permettent d’atteindre la lune en 3 jours. A ce rythme-là, il faudrait compter au moins 6 mois pour rejoindre la planète Mars. Grâce aux technologies innovantes utilisées par VASIMR (remplacement du carburant : de l’ergol à l’argon, et projection du plasma à plus de 200 000 km/h), il serait possible d’atteindre la planète rouge en 40 jours. Le prochain prototype devrait être capable de fonctionner pendant au moins 100 heures.



Si l’essai est concluant, cette innovation entrainera probablement une véritable prouesse technologique d’ici quelques années ! Dès lors, un Tico deviendra-t-il le père de la conquête de Mars ?