Accueil du site > Blog > Culture > Ça swing à Cahuita !

Ça swing à Cahuita !


Une bonne dose de musique caribéenne, une pincée de bonne humeur et un soupçon de déhanchés, le tout saupoudré de joie de vivre : tels sont les ingrédients nécessaires pour participer à la 3ème édition du Festival International de Calypso Walter Ferguson, qui débutera ce vendredi à Cahuita, sur la côte Caraïbe du Costa Rica.

A partir de ce soir et jusqu’à dimanche, plusieurs musiciens du Costa Rica, des Antilles ou des pays voisins viendront enchanter l’ouïe des spectateurs.
Gratuit et destiné à toutes les générations, le festival est soutenu par le Ministère de la Culture et de la Jeunesse, l’Association de Développement de Cahuita, la Mairie de Talamanca et l’Institut du Tourisme du Costa Rica, dans le but de préserver le patrimoine culturel de la musique Calypso.

Pour se faire, un menu artistique et culturel de qualité vous a été concocté :
-  Vendredi : Calipso Legends, Cocoty, Cantoamérica, Kawe Calypso et Manuel Monestel
-  Samedi : Profetas, Junior Calypso, Kawe Calypso, Johnny Dixon et Chucky Roderick Gordon
-  Dimanche : Sinem de Guácimo, The Gospel Messenger, Calypso Expression, Shanty, Luis Ángel Castro et Bastimento Beach Boys.

Affiche du Festival de Calypso à Cahuita

Né aux Antilles, plus précisément à Trinidad et Tobago, à la fin du XIXème siècle, le Calypso (parfois appelé « kayso ») est une musique de carnaval à deux temps. Peu à peu, les solistes commencèrent à se produire dans des cabanons en bambous où le public payait une participation à l’entrée ; ainsi est né le Calypso.

Résultat d’un mélange d’influences musicales africaines et européennes, le Calypso véhicule des paroles profondes. Loin d’être dénuées de sens, elles sont souvent satyriques et permettent de dresser un tableau de la société de l’époque : classes sociales, communautés ethniques… A tel point que chaque chanson se transforme en un véritable témoignage de l’histoire et des mœurs du pays.



Impossible d’évoquer le Calypso sans faire référence à Walter Ferguson, maitre en la matière. En effet, l’objectif premier de ce festival est d’honorer le musicien légendaire qui a développé la musique Calypso au Costa Rica. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si le festival a lieu à Cahuita, ville où il a passé sa vie.

Si vous désirez en connaitre plus sur l’incroyable histoire du « Roi du Calypso », n’hésitez pas à lire l’article dédié à Walter Ferguson.